Accueil / Récits de courses / à l’assaut du Saint-Romain – 15 et 16 avril 2017
à l’assaut du Saint-Romain – 15 et 16 avril 2017

à l’assaut du Saint-Romain – 15 et 16 avril 2017

Connaissez-vous le puy Saint-Romain, alias « l’Everest de la Limagne » ? Outre que son sommet (à 781 m), offrant un très joli point de vue sur le val d’Allier et le Sancy, est un but de randonnée fort apprécié tout autant qu’une d’envol de parapente réputée, ses pentes sont également le terrain d’entrainement favori des champions de trail. C’est ici que Patrick Bringer a répété inlassablement les montées-descentes pour avoir la « caisse » requise pour décrocher son titre de champion de France 2015. Il existe des dizaines de façons d’accéder tout en haut, parmi lesquelles plusieurs « directissimes » pratiquées à partir du haut du village de Saint-Maurice-sur-Allier.

6 bac

Jean-Christophe Robert, François Locussol, Jean-Manuel Guttierez, Audrey Welzbacher, Martin Lusinier, Nicolas Batisson, Jean-Daniel Quérat

Depuis 2016, l’assaut du Saint-Romain est proposé en compétition grâce à une bande de passionnés de Saint-Maurice et au soutien de l’Entente Athlétique Cournon-Pérignat, qui ont mis au point une montée individuelle chronométrée depuis l’usine d’embouteillage de Sainte-Marguerite en bord d’Allier (3,3 km, 420 m D+) et une course plus classique en boucle au départ de la salle des fêtes.

L’année dernière une ronde de 14 km précédait un chrono enchainé dans la même matinée, en 2017 les organisateurs ont vu plus grand avec le contre-la-montre le samedi, et deux parcours de 10 et 21 km le dimanche. Bonne pioche, puisque l’effectif global de coureurs a augmenté de 30 %, et le challenge du chrono + la course de 21 km a attiré la participation d’Adeline Roche, vice-championne de France de trail long, en préparation des championnats du monde qui auront lieu en Italie en juin 2017.

1 martin audrey françois

Martin Lusinier, Audrey Welzbacher, François Locussol (1ère partie du chrono)

Le contre-la-montre a été disputé par 73 athlètes, avec le record 2016 battu par les 14 premiers et porté à 19 mn 15 s par Thierry Granier, triathlète de Billom souvent croisé sur les cross hivernaux. + de 10 km/h de moyenne ! Adeline Roche a également fait très forte impression en 20 mn 16 s (9,8 km/h) avec la 3ème place du chrono, le second étant … un cadet. Face à un niveau de concurrence relevé, les membres du BAC ont réalisé néanmoins de bonnes performances : Martin 31ème en 24 mn 29, François L. 38ème en 25 mn 37, Nicolas 40ème en 25 mn 49, Audrey 45ème en 26 mn 22. Soit la 4ème place féminine, et la 1ère en catégorie V1.

2 jdaniel jmanuel jchristophe

Jean-Daniel Quérat, Jean-Manuel Guttierez, Jean-Christophe Robert (1ère partie du chrono)

Autour d’Audrey, tir groupé de Jean-Manuel et Jean-Christophe, respectivement 44ème et  46ème dans les temps de 26 mn 16 et 26 mn 28.

3 nico cayot jcri brisson fpoi

Nicolas Batisson, Jean-Christophe Robert, François Poissonnier (chrono, à la traversée de St-Maurice)

Jean-Daniel était à peine plus loin, 51ème en 27 mn 27. Et François Poissonnier, local de l’étape, a fait honneur à « son » Saint-Romain avec 29 mn 15 s (60ème) et évidemment le podium V4.

5 nico audrey martin jdaniel orga

Nicolas, Audrey et Martin; Jean-Daniel et François (derniers mètres du chrono)

Le lendemain, le temps est resté plutôt beau, et le terrain sec, rien à voir avec les conditions délicates de 2016 où certaines descentes avaient été transformées en patinoire de boue. Franck Battaglia a joint l’utile à l’agréable en venant d’Aubière en courant, avec sa course il aura cumulé 37 km pour sa préparation du marathon d’Annecy. Comme quoi on peut mettre du dénivelé dans une préparation pour du plat, et vice-versa.

4 daniela nico franck patrice

Nicolas Batisson, Franck Battaglia, Daniela Beynel-Dinis – Patrice Beynel (207) au départ du dimanche

Le circuit de 10 km montait rapidement au sommet du Saint-Romain, pour en redescendre en direction de Lissac, puis les abords de Sainte-Marguerite pour finir par un dernier km montant, reprenant le tracé du début du chrono de la veille. Alors que la boucle de 21 km atteignait les hauts de Mirefleurs, ensuite le puy de Saint-André (entre la Roche Noire et Busséol), attaquait le Saint-Romain par le flanc nord, s’ensuivait une descente du côté de Laps, et la jonction avec l’autre parcours à Lissac. Avec de copieux dénivelés positifs, respectivement 490 et 960 m ! C’était assurément une bonne sortie probatoire avant Verticausse / Larzac Trip trail le mois suivant.

7 RP vincent stef jmanuel

Vincent Vigouroux, Stéphane Lafarge, Jean-Manuel Guttierez – à 200 m du sommet du puy Saint-Romain

Parmi les 176 classés du 21 km, les plus affutés étaient les « marathoniens » : Patrice Beynel 13ème (1h49), Franck Battaglia 16ème (1h51), Patrice Pitelet 33ème (2h00), 2ème V2. Ils ont précédé d’autres costauds tels Vincent Vigouroux (36ème, 2h02), Stéphane Lafarge (47ème, 2h06) et Jérémie Talvas (50ème, 2h07).

8 RP audrey françois moi jdaniel

Olivier Siméon et Jean-Daniel Quérat,; Audrey Welzbacher et François Locussol (km 14)

Le duo Audrey-François a terminé ensemble, 84-85èmes en 2h08, avec la 5ème place féminine (et 2ème V1) il y avait décidément une grosse concurrence. Nicolas Batisson leur a concédé à peine une minute et demi (95ème). Jean-Manuel Guttierez semble avoir souffert un peu plus de l’enchainement chrono-course (113ème en 2h26).

9 franck patrice p cayot

Franck Battaglia (420), Patrice Pitelet (415) à l’arrivée des 21 km

136ème place en 2 h 33 mn pour Jean-Daniel Quérat, impressionné par le Saint-Romain mais bien requinqué dans son dernier tiers de course, distançant Olivier Siméon (144ème, 2h38). François Poissonnier a senti le poids du chrono de la veille dans ses gambettes, 152ème en 2h44 mais toujours 1er V4. Et ses 24 suivants ont entre 20 et 54 ans de moins que lui… Olivier Gouterot était le seul représentant du BAC sur 10 km, qu’il a terminé 89ème, en 1h12 (138 classés).

10 jérémie fpoi olivier g cayot

Jérémie Talvas et François Poissonnier (21 km), Olivier Gouterot (10 km)

Il y avait aussi un classement combiné pour chrono + 21 km, où le BAC est bien représenté en nombre avec 5 classés sur 33 en tout : 19 – François L., 22 – Audrey (4ème féminine), 24 – Nicolas, 27 – Jean-Manuel, 30 – François P. Au final une belle réussite que ce week-end sous le signe du dénivelé pour de jolis parcours, orchestré par une organisation sympathique et réactive (efficacité après débalisage sauvage dans la nuit de samedi à dimanche). On aurait pu se passer du comportement indigne de certains vainqueurs qui ont boudé la remise des prix.

site internet : http://www.assaut-stromain.fr/

Photos illustrant l’article : Olivier Siméon, Jean-Marc Cayot, Romain Portalier

Séries complètes de photos :

Olivier Siméon

Jean-Marc Cayot (chrono)

Jean-Marc Cayot (courses)

Romain Portalier

Olivier Brisson

A propos de Olivier Siméon

Au club depuis 2009. (vice-président). Courses nature et sur route. Partisan actif du covoiturage.

2 commentaires

  1. Merci Olivier
    Quel talent On vit parfaitement ce challenge face au puy st Romain.
    Robert

  2. Course apparemment sympa et belle représentation du BAC !
    Je trouve quand même que certains ne sont pas vraiment à fond ! Une fille blonde par exemple …

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.